Folie dans le Pelourinho

Publié le par Pauline Pauliste

Dans une autre église un peu plus bas - Salvador est appelée la ville au 365 églises! - une messe Afro.  Nous arrivons 10 minutes avant le début, et l'église est déjà pleine - l'autre était moitié vide -. Les gens arrivent parlent, rient, se saluent... Une ambiance chaleureuse se dégage, devant moi 3 femmes parlent de la taille de leurs popotins, de leurs ongles, et du dernier coup de fil de l'amoureux!!
  Tout à coup une musique de percussion résonne, le prêtre entre par l'arrière, et tout le monde se met a chanter en frappant dans les mains... Durant 10 minutes, vont se succéder les chants, tous plus joyeux les uns que les autres! Un temps de paroles et les chants reprennent! Nous resterons là aussi 1/2h... Mais je reste impressionner par la gaieté de cette cérémonie religieuse. Nous ne sommes pas habitués à voir cela en France, mais franchement, ça dépoussière!!
 
  Puis nous sommes sortis, surpris pas une forte pluie nous nous sommes réfugiés dans un bar. A la sortie, nous voulons aller à un concert de percussions, mais trop cher... Finalement nous  entendons du bruit un peu plus loin, il y en a un autre, celui la gratuit, d'une association de percussions, avec des danseuses... Un spectacle magnifique, où les artistes dansent avec un sourire, qu'il transmette au public... Ils passent une joie de vivre, que seuls les brésiliens possèdent!
   Nous allons ensuite manger dans un petit restaurant de rue, et en sortant, l'olodon - groupe de percussions connu qui donnait le concert payant - était terminé et donne une représentation dans la rue... Extraordinaire, la rue tremble au rythme de leur musique, un groupe toujours plus grand de badauds s'amasse autour d'eux, un homme bien de Bahia donne le rythme à la foule, qui enchaîne sur un pas chorégraphique... Tout le pelourinho semble entrer dans ce même rythme, puis la "batteria" se coupe en deux sur les trottoirs, laissant passer les danseurs qui improvisent au milieu d'eux, et la musique  continue durant 1h... Pas de photos, nos 2 appareils sont pleins, 3 semaines, plus de 1200 photos... Il est temps de rentrer sur Sao Paulo.
   Nous prenons un taxi pour retourner à l'hôtel... Il est 1h du matin, les rues sont désertes, demain ce sera le premier jour du Carnaval, nous sommes  dans le calme avant la tempête... Demain nous prenons l'avion... Une drôle d'impression de fuir la folie qui gagne la ville!


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article