Second jour à Brasilia

Publié le par Pauline Pauliste

Second jour à Brasilia, objectif, visiter le "Congresso national", lieux où se rassemblent, le sénat, et l'assemblée nationale. En attendant petite randonnée sur l'esplanade pour faire le tour des édifices dans lesquels il n'est de toute façon pas possible d'entrer!



Direction donc le centre de l'esplanade pour visiter ce que tous les brésiliens voient le soir à la TV, lorsque l'info traite de politique : Le Congresso National. Centre des décisions politiques, il est dit officiellement, que la coupole convexe qui est l'assemblée nationale est tournée vers le peuple pour recevoir les idées, et que la coupole concave favorise la réflexion, la pondération et l'équilibre. Le peuple lui, dit que la coupole est tournée parce que le peuple a faim, et que l'autre "bol" est retourné car la corruption bat son plein!!!

A l'intérieur nous aurons une courte visite guidée, d'abord dans le sénat, en moquette bleu. Tous les matins les agents de ménage passent l'aspirateur, redessinent le congrès, le drapeau brésilien et la cathédrale!! Et ensuite l'assemblée nationale, où sur les 700 députés, 10 minutes avant la séance seul 100 étaient présents. Nous apprendrons aprés que la séance fut interrompue, dans les couloirs on nous dira qu'un député est décédé. Au journal Tv du soir nous apprendrons qu'une enquête a dévoilée qu'un député possédait un chateau non déclaré dans l'état du Minas pour ouvrir un casino, pensant que prochainement l'Etat allait autoriser la pratique des jeux d'argents!!



Pour l'anecdote nous devions passer à la banque, nous nous sommes donc dirigé dans les sous-sol du congrès, puis j'ai eu envie d'aller aux toilettes... Nous avons donc longé beaucoup de couloirs, passé beaucoup de portiques de sécurité, et croisé souvent les mêmes agents de sécurité... Tout le monde nous guidait, nous demandait où nous allions... Nous ne sommes allé que dans des endroits autorisés, mais on sentait une certaine tension, jusqu'au moment où sur un tapis roulant, je me retourne, et derrière moi, un homme en civil me regarde. Je le reconnais, ça doit faire 3-4 fois que je le vois..." Samir je crois que nous sommes suivi"... Samir se retourne l'homme nous observe toujours... Son attitude est bizzare, finalement nous rentrons dans un restaurant du congrès et il nous lâche... Parano p-e, mais je mettrais fort à parier qu'il nous suivait voyant tous nos aller -  retour dans le congrès!! C'était de l'Aventure ;)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article